Architecture du visage

Avec le temps le visage se transforme, mais de façon si progressive qu’on ne s’aperçoit des changements que par à-coups… Dès lors, comment se rendre compte des éléments qui ont bougé ? Une ride est facile à voir, mais une fonte du volume de la pommette ou des tempes, et leurs conséquences sur d’autres parties du visage ou du cou, requièrent un œil exercé ! Des bajoues, par exemple, peuvent être parfois corrigées par un traitement des tempes, du menton ou de l’angle de la mâchoire ; un sillon naso-génien peut être élégamment retendu par une correction de la pommette…

 

Toutes nos structures anatomiques se transforment avec le temps, que ce soit pour des raisons génétiques (“vieillissement”), climatiques (soleil, froid…), nutritionnelles (aliments inadaptés ou mal tolérés) ou toxiques (tabac, alcool, pollution). La peau, la graisse, les vaisseaux, les muscles et même les os s’atrophient, se rétractent, gonflent, se déplacent, ou voient leurs fonctions s’affaiblir.

Lorsque les volumes graisseux se réduisent au niveau des pommettes et des joues, la peau de notre visage est moins remplie, donc moins tendue, avec pour conséquence un déplacement de certains tissus vers le bas: sous les yeux, un creux se constitue, qui donne l’air fatigué avec des cernes foncés, et parfois une ligne creuse qui descend en biais, la célèbre vallée des larmes; à côté du nez, un petit bourrelet de peau se forme pour dessiner le non moins célèbre sillon naso-génien; plus bas, sous les commissures des lèvres, le pli d’amertume se creuse, vertical, et l’ovale du visage se casse pour laisser apparaître de petites bajoues…

Sur le front, il y a à la fois une rétraction de certains volumes graisseux (au-dessus des sourcils, ou encore les tempes) et une tension quasi-permanente des muscles d’expression (concentration, colère, étonnement), qui provoquent des creux ou des rides verticales ou horizontales…

Pour restaurer les volumes perdus et effacer les rides, rien ne remplace les Injections de comblement à l’Acide Hyaluronique : le simple fait de reconstruire certains volumes stratégiques permet de corriger des ombres, des rides et des relâchements. Mais attention aux excès! Il ne s’agit que de restaurer des volumes perdus, pas de changer la physionomie, et le médecin devra savoir respecter le naturel du visage et rester à l’écoute de la véritable demande du patient…

En complément des injections, pour redonner du pulpe, de la texture, de la tenue à la peau, l’idéal est les Lasers de restauration cutanée, avec au premier plan les Lasers Fractionnés (Erbium:glass type Fraxel®, qui est non ablatif, ou bien Erbium:YAG, qui peut être réglé soit en mode ablatif, soit en mode non ablatif): ils ont un effet de retension sur les relâchements et les rides, corrigent la peau fripée, les pores dilatés et les anomalies pigmentaires de type taches brunes. Les Peelings, le Photorajeunissement, la Mésothérapie et la LED ont un effet similaire sur plusieurs de ces paramètres, mais là où les Lasers de relissage-remodelage ont un effet durable sur la qualité de peau pendant 3 à 5 ans, ces techniques auront un bénéfice plus limité dans le temps, de l’ordre de 6 mois à un an.

 

* Pour voir la présentation animée des soins proposés au centre Pyrène Laser & Esthétique, cliquez ici *

Contactez-nous pour prendre rendez-vous : conseil gratuit et sans engagement au 0142688751 ou par le formulaire ci-dessous

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn