Epilation definitive

Epilation definitive: quelle technique privilégier ?

Profitez de nos Bons Plans!

Un seul et unique but: détruire les embryons de futurs poils pour venir à bout de votre pilosité !

epilation laser schema poils

Les poils font partie intégrante de notre anatomie, et peuvent représenter un ornement esthétique: cheveux, barbe. Mais leur excès conduit à des aspects disgracieux, ou gêne la vie quotidienne.

L’Epilation definitive est magique car elle transforme la vie de ceux qui souffrent de leurs poils, esthétiquement, ou du fait des irritations et poils incarnés qu’ils occasionnent, ou encore par lassitude de devoir sans arrêt les éliminer.

A côté des techniques “cosmétiques” classiques qui n’éliminent que temporairement le poil (rasage, cire), certaines méthodes sont à la frontière entre cosmétique et médecine (Epilation électrique), d’autres sont à usage strictement médical (Laserlumière pulsée).

Les lasers, la lumière pulsée et l’épilation électrique permettent d’obtenir une épilation définitive ou quasi définitive, avec des aléas liés aux caprices de la nature sur lesquels, bien entendu, nous n’avons pas toujours de prise: origines ethniques avec pilosité vigoureuse et tenace, niveaux de sécrétions hormonales, âge, zones du corps… Ainsi, par exemple, chez une même personne, les poils des demi-jambes vont être éliminés facilement, alors que le haut du maillot ou les orteils s’accrochent. Chez une autre, ce sera différent…

Mais au fait, sur quoi cherche-t-on à agir? Sur les poils eux-mêmes? Eh bien non! Car notre cible, c’est le petit amas de cellules embryonnaires de poils  situé à leur base (“bulge”, distinct du “bulbe” qui désigne la racine du poil) que l’on détruit par la chaleur grâce au laser: si toutes ces cellules (“cellules souches pilaires”) sont éliminées, les poils ne poussent plus. Cependant, ces cellules sont situées uniquement à la base des poils “adultes” (matures), or ceux-ci ne représentent que 15% de l’ensemble des poils que vous avez dans la peau. Vous avez donc aussi 85% de poils immatures, “souterrains” dans la peau, qui ne sont pas affectés par le laser.

De ce fait, il faut en théorie au moins sept séances pour détruire tous les poils dans la zone traitée par le laser (7 x 15% = 105%…), avec les variations individuelles indiquées plus haut… L’intervalle entre les séances est en moyenne de 8 semaines, mais là aussi on voit de nombreuses variations en fonction du type de poils (couleur, duvet, zone du corps…).

Après le traitement, peu importe que les poils visibles disparaissent immédiatement ou pas. Ce qui compte est que l’on soit sûr qu’ils ont suffisamment chauffé pour détruire les cellules embryonnaires, ce qui est visible grâce aux petites étincelles qui apparaissent lors du passage sur la peau du faisceau laser. Et en deux semaines, les petits bouts de poils touchés par le laser vont tomber…

Mais comment le Laser fonctionne-t-il? Cible-t-il chaque poil individuellement? Non, car en réalité, toute la surface de la peau est balayée par le faisceau laser.

Le Laser est une lumière, très puissante, d’une seule longueur d’onde (c’est-à-dire d’une seule couleur, par exemple le rose; ou encore invisible, dans le cas de l’infra-rouge), qui réagit avec certains éléments de la peau et du poil: Mélanine (pigment noir), Hémoglobine (un constituant du sang), Eau (présente dans toutes nos cellules et autour d’elles, en abondance). Et la rencontre est explosive: le poil brûle dans la peau!

En résumé, le laser brûle le poil, qui échauffe fortement les cellules embryonnaires voisines, c’est pourquoi ce poil-là ne repoussera plus. Et les poils qui vont réapparaître sont ceux qui étaient cachés dans la peau lors du précédent passage du laser, ce ne sont donc pas “les mêmes qui repoussent”…

Selon le type de laser, la réaction est plus ou moins violente, avec deux conséquences, l’efficacité et la sécurité:

– côté efficacité, le souci est de savoir  si la destruction des poils est suffisante;

– côté sécurité, la question est d’être sûr que la peau ne sera pas abîmée

Le laser Alexandrite est le plus répandu, car c’est le premier à avoir été développé historiquement pour le poil. Mais sa réactivité vis-à-vis de la mélanine est extrêmement violente. Il ne peut donc pas être utilisé sur les peaux bronzées (qui contiennent aussi de la mélanine), ni sur les poils clairs (qui contiennent très peu de mélanine) car cela nécessiterait de monter trop haut en énergie, donc risquerait de brûler la peau… ce qui est très fréquent! Les seuls sujets éligibles pour cette technique sont donc: peau blanchepoils noirs

Heureusement, on dispose d’un autre laser, le Nd:YAG, qui existe depuis très longtemps mais qui a été développé pour le poil plus récemment que l’alexandrite et surtout pour les peaux foncées, c’est pourquoi il n’est pas encore très répandu pour l’épilation chez les peaux blanches. Il agit également sur la mélanine, mais moins violemment, ainsi que sur l’eau qui est dans la peau et sur les micro-vaisseaux sanguins de la racine du poil. Au total, par cette triple action, il est tout aussi efficace mais beaucoup plus sûr pour la peau. C’est d’ailleurs pour cela que ce laser est utilisable sur toutes les peaux, même bronzées et noires, et sur tous les types de poils, noirs, châtains, blonds, certains poils roux et même le duvet. Bien entendu, qui peut le plus peut le moins: il est donc parfaitement efficace aussi chez les blancs à poils noirs!!! L’avantage qui découle de toutes ces propriétés est la possibilité de traiter tout le monde, même en été!

Par contre, pour les poils blancs, la méthode de référence reste l’épilation électrique ou “électrolyse”.

* Pour voir la présentation animée des soins proposés au centre Pyrène Laser & Esthétique, cliquez ici *

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn